accueil

vous qui passez poussez la porte, arrêtez vous un moment, je vous attends avec une tasse de café et nous bavarderons tout à loisirs sur nos passions. bonne visite
COPYRIGHT: DES DESSINS, PEINTURES, PHOTOS, VIDEOS ET ECRITS sur ce blog
je n'ai pas de newletter juste un lien sur le coté droit qui s'appelle "suivre mes articles par mail" mettre son adresse mail , au reçu d'un mail retour, un lien sera mis, il faut cliquer dessus pour que cet abonnement soit accepté.

RETOUR ACCUEIL

mardi 27 septembre 2016

Portrait pastel gras d'une vieille bretonne à la pipe

atelier 22 06 2016 fin de la bretonne

j'ai fait pas mal de portraits Indou, Africains, Afrique du nord, d'Asie.
j'ai décidé de changer et de faire des portrait de nos régions et de certains pays d'Europe.
j'ai déjà fait des portrait ancien ou de marin.
je continue sur ma lancée.
J'ai recherché des cartes postales anciennes de personnages Breton
j'ai trouvé cette vieille femme fumant la pipe
comme beaucoup de mes portraits je garde a technique de pastel gras sur papier de couleur


Peintrefiguratif(Raymonde)

mercredi 21 septembre 2016

croquis au musée du Petit Palais au pastel gras



croquis au Louvre  samedi 18 06 2016

Johan-Barthold JONGKIND
Latrop (Hollande), 1819 - Saint-Égrève (Isère), 1891

Patineurs hollandais avec deux moulins à droite
1864
H. : 0,42 m. ; L. : 0,56 m.
Motif particulièrement cher à Jongkind, car très national - hollandais, même (et surtout) si le tableau a été exécuté à Paris en souvenir du pays natal et des tableaux du même genre peints au XVIIe siècle (Neer, Molenaer, Heeremans, etc.).
L'artiste, se souciant peu de la topographie ici, a affectionné cette mise en page facile mais efficace par le jeu de la perspective qui met en valeur des bonshommes de patineurs à la rustique et plaisante massivité

peintrefiguratif(Raymonde)
 

mercredi 14 septembre 2016

Croquis au petit palais, pastel gras de Sarah-Bernhardt



croquis Samedi 11 06 2016 au petit palais
croquis au pastel gras de la comédienne Sarah-Bernhardt sur papier velours

http://www.petitpalais.paris.fr/fr/collections/portrait-de-sarah-bernhardt

Qu'elle soit dans l’intimité de son intérieur ou au théâtre, Sarah Bernhardt fait de sa vie un spectacle au service de son talent.
Pour cela elle sait inspirer l’admirative complicité des peintres, sculpteurs, photographes, affichistes qui représentent les multiples facettes de son rôle de Diva. Le peintre Clairin, qui fut son amant puis un ami fidèle, reste durant cinquante ans le portraitiste attitré de son illustre égérie.

Au Salon de 1876, toute la presse remarque le Portrait de Melle Sarah Bernhardt, sociétaire de la Comédie Française. La beauté singulière de cette gloire montante du théâtre français ne laisse pas indifférente la critique parisienne raillant ou admirant la mince silhouette sinueuse peinte par Clairin. La comédienne, qui a 32 ans, connaît alors ses premiers triomphes dans les pièces de Racine et d’Hugo. Signe de son ascension sociale, elle vient d’emménager dans son nouvel hôtel particulier près du parc Monceau dont ce tableau restitue le faste bohème.

Ce grand portrait en robe de satin blanc, d’une nonchalance très étudiée, fut l’un des préférés de Sarah Bernhardt qui le conserva toute sa vie. Il annonce dès 1876 l’esthétique de l’Art nouveau avec ses lignes sinueuses, ses tons irisés et le magnétisme d’une présence féminine à la fois séductrice et inquiétante. Au décès de sa mère, Maurice Bernhardt en fit don au Petit Palais où il continue de servir le mythe de cette grande actrice.

peintrefiguratif(Raymonde)

samedi 10 septembre 2016

croquis au pastel gras sur papier de couleur au musée Carnavalet


Croquis au musée Cognac Jay 04 06 2016

Nous avions rendez vous pour dessinez dans ce musée mais depuis une semaine il avait changé la donne et il était interdit de croquer dans le musée sans un consentement écrit et demandé un mois avant
Nous avons du aller à coté, au musée Carnavalet
Nous avons trouvé la plupart des salles fermées surtout les celles des tableaux
Le peu qui avait été accroché, était dans des salles sombres.
Je me suis installer en haut du grand escalier devant une fresque
Un peu éteinte en couleur.
Pas trop inspiré, j'ai quand même fait mon dessin au pastel gras sur un papier beige.
Et en sortant nous avons eu le droit à la saucée
Une bonne journée quoi

peintrefiguratif(Raymonde)

mardi 6 septembre 2016

portrait au pastel gras d'un vieux pêcheur



atelier du mercredi 01 06 2016

portrait d'un pécheur au pastel gras 

j'ai commencé ce pastel sans voir la ressemblance que je mettais dans ce dessin
Il ressemble une fois fini, à mon meilleurs ami Jean, parti trop tôt en début année 2016
Nous avions le même hobby le dessin et il venait chaque mercredi dessiner chez moi 

en 2005 on c'était amusé à dessiner des modèles vivant, habillé bien sur  et on passait chacun à son tour pour poser comme modèle 

peintrefiguratif(Raymonde)
 

samedi 3 septembre 2016

Croquis pastel gras au musée Henner àParis



croquis pastel gras au musée Henner 28 05 2016
http://www.musee-henner.fr/

Installé dans un hôtel particulier du XIXe siècle, le musée est consacré à l'œuvre de Jean-Jacques Henner (1829-1905). Ses collections retracent, de son Alsace natale à Paris où il a fait carrière, en passant par la Villa Médicis où il a séjourné suite à son Prix de Rome, l’itinéraire d’un artiste qui, au début du XXe siècle, était considéré comme un des plus importants de son temps. Grâce aux nombreuses œuvres provenant de l'atelier de Henner, il permet de comprendre comment travaillait un peintre « officiel » à l'époque de l'impressionnisme.
le musée vient juste de rouvrir le 21 05 2016 après deux ans de travaux
Le jardin d’hiver de Guillaume Dubufe

À l'époque de Guillaume Dubufe, le décor du jardin d’hiver était extrêmement chargé et étudié à l’instar des autres pièces de la maison. D’après l’inventaire établi à la mort de Guillaume Dubufe en 1909, on y trouvait notamment une fontaine en pierre surmontée d'un amour en marbre, des jardinières en bronze et en faïence, des meubles japonais en laque, deux divans en velours rouge, une vitrine à deux corps, six lustres en bronze, mais aussi dix-huit peintures (des portraits, paysages, natures mortes mais aussi une peinture allégorique pour plafond attribuée à Tiepolo...).

Au fond, le petit salon, qui servait de scène de théâtre les mardis soir, était décoré dans le même goût éclectique mêlant une commode Régence, un vase Satsuma, un buste de Marie-Antoinette en marbre, des dessins de Puvis de Chavannes et des médaillons en cire de Condorcet et Victor Cousin...

Louis Énault décrit l’intérieur de Guillaume et Cécile Dubufe dans la Revue de l’Élégance et des Arts en 1894 : « Un atrium d’un goût sévère vous conduit dans un grand salon, moitié hall et moitié jardin d’hiver, où les fleurs et les verdures se marient aux objets de curiosité, si à la mode aujourd’hui dans les ateliers, et aux objets d’art qui sont ici de premier ordre ».

malheureusement le jardin d'hiver est vide 
peintrefiguratif(Raymonde) 



























mardi 30 août 2016

Atelier de la rue Cortot musée de Montmartre 4 ème partie et fin













L'atelier de Valadon-Utrillo
l'atelier de la rue Cortot fut successivement occupé par les peintres "fauves" Othon Friez et Raoul Dufy.Emile Bernard et par les écrivain Léon Bloy et Pierre Reverdy.
Suzanne Valadon s'y installe rn 1898 en 1912 elle y revient jusqu'a 1926 avec son fils Maurice Utrillo et son compagnon André Utter qui fut aussi peintre mais pas aussi coté que Suzanne Valadon.
Un atelier qui m'aurait bien convenu, mais faut pas rêver.
je me contenterais de ma salle à manger pour dessiner et peindre


peinrefiguratif(Raymonde)

vendredi 26 août 2016

Photos du Musée de Montmartre 3éme partie































 vu d'une fenêtre du musée



































Quatrième partie le Musée

Le Musée de Montmartre se trouve 8-14, rue Cortot, dans le 18ᵉ arrondissement de Paris. Le Musée de Montmartre est installé au sein d’un ensemble de bâtiments qui comprend l’Hôtel Demarne et la Maison du Bel Air



http://www.museedemontmartre.fr/



Certainement le musée le plus charmant de Paris ! Il a été créé en 1960 dans la bâtisse la plus ancienne de la Butte, construite du XVIIe siècle : la Maison du Bel Air.
Lieu de rencontres et de résidence, le 12 rue Cortot attira de nombreux artistes. Auguste Renoir y eut son atelier tout comme Suzanne Valadon, Émile Bernard et les fauves Émile-Othon Friesz et Raoul Dufy.

Valadon est restée célèbre pour être l’une des premières femmes peintres ; quant à Utrillo, il a laissé des vues inoubliables de Montmartre. Pour toute information sur Utrillo

L’exposition « Artistes de Montmartre : 1870-1910, de Steinlen à Satie » accompagne la nouvelle présentation des collections permanentes du Musée de Montmartre. Cette exposition présentera les œuvres de plus de vingt artistes qui ont vécu et développé leur art à Montmartre dès la fin du XIXe siècle. 

Ainsi, des œuvres de Paul Signac, Henri Martin, Ferdinand Pelez, Steinlen, Bellery-Desfontaines, Ibels, Bonnard, Bernard, Vallotton, Feure, Toulouse-Lautrec, Willette, Lefèvre et Delâtre cohabiteront avec les œuvres des artistes du XXe siècle tels Valadon, Utrillo, Utter, Max Jacob, Laurencin, Kupka, Galanis ou Modigliani.


dans ce musée on retrouve tout ce qui pouvait se trouver sur la Butte Montmartre dans les année 1900

des rues en terre ou  des enfants jouent et courent,  des moulins à vent, ses vignes

ce n'est que vers 1890 que les cultivateurs ont vendu  ou loué des terrains pour des bouchées de pain que certains  habitants de Paris sont venus y installer leur misère

des chiffonniers, des marchands des quatre saisons, des rempailleurs, des ferrailleurs.

la plus part des maisons étaient en bois

voilà tout ce que l'on retrouve dans ces photos et peinture de l'époque.


bonne visite.




peinrefiguratif(Raymonde)